L’aigle et le canard

L’aigle et le canard

Il était une fois un aigle qui vivait dans une basse-cour au milieu de poussins, de poules (mouillées) , de canetons et de canards. Un jour, il se pencha si près du bord de la marre qu’il y tomba ; et en tombant, il découvrit son vrai visage d’aigle renvoyé par l’eau de la marre et il vit qu’il avait des ailes immenses.

Au moment de la plus grande intensité de sa peur, alors qu’il croyait se noyer et mourir, il réalisa sa nature d’aigle et s’envola libre. Alors il vit que la basse-cour n’avait jamais eu de barrières et que le ciel avait toujours été ouvert au-dessus de lui. Il vit aussi que tous les poussins, les poules, les canards et les canetons n’étaient autres que des aigles qui avaient momentanément oublié leur nature réelle.

Il lança un grand cri de joie dans les airs et perçut dans un immense éclat de rire la nature illusoire de la basse-cour dans laquelle il se croyait limité mais qui était si rassurante en même temps.

La peur de l’inconnu fut transformée en joie inaltérable, et ce qui était « sa vie », organisée, maîtrisée, rangée, devint La Vie inconnue et ouverte au vent et au champ infini de tous les possibles.

Il n’eut de cesse alors que de proclamer la bonne nouvelle à tous ceux qui voulaient l’entendre.

« Nous sommes tous des aigles, nous sommes tous unis dans l’Ame unique du grand Aigle-Père-Mère ».